Campagne européenne ... entre nous, c'est entre eux que ça se passe ! Seulement ...?

Publié le par Stradefi

Qui sont-ils ? Ceux qui ne nous ressemblent pas.
Ou sont-ils ? A Brussels, à Strasbourg, à Luxembourg.
Que font-ils ? Certains d'entre nous peuvent se le demander parfois, d'autres l'expliquer aux premiers et d'autres encore sont totalement perdus dans un flou artistique qui ressemble davantage à de la spéculation politique qu'à une posture dans l'art.

Mais voici que, dans le lot, il y a quelques curieux personnages, présents pour prétendre que le scrutin du 7 juin est l'occasion d'un vote-sanction contre la politique menée par le Gouvernement et le Président de la République.
Les Tchèques, qui président le Conseil de l'Union Européenne, viennent de démontrer, dès hier, à mi-mandat de leur présidence européenne, que lorsqu'ils n'approuvent pas leur politique intérieure, ils censurent leur Gouvernement, poussant le Premier ministre à la démission.
Et voici qu'en France, certaines personnes issues de l'opposition, et candidates au scrutin parlementaire européen du 7 juin prochain appellent à voter à gauche pour sanctionner la politique intérieure française dans un scrutin dont les enjeux sont européens ...
Cela est inacceptable et s'appelle de la prise en otage des sentiments électoraux.

Ainsi, dans mon eurocirconscription, ou j'ai commencé à rencontrer les candidats (ce soir à Rouen, je rencontrerai Hélène FLAUTRE et François DUFOUR, en compagnie de José BOVE, Dominique VOYNETe t Pierre JONCKHEER, Député européen du Parti écologique belge), le candidat socialiste Gilles PARGNEAUX a appelé les électeurs à sanctionner le Gouvernement de François FILLON. Lorsqu'un candidat, tête de liste, se trompe à ce point dans les enjeux d'un scrutin auquel il se présente, je n'espère pas que nous puissions alors facilement réconcilier nos concitoyens avec les urnes ... le Parlement européen ne dispose pas d'un pouvoir suffisant face à la puissante Commission, et le parlementariste que je suis ne peut se satisfaire que des candidats au Parlement discréditent ainsi l'image des parlementaires européens ! Il y a manifestement des gens qui ne veulent pas véritablement changer d'Europe et conserver le finalement si pratique modèle communautaire ...

En tant que militant fédéraliste luttant, à ma mesure, pour une Europe plus proche de ses citoyens, je ne peux me contenir quand j'entends des propos aussi (pardon de le dire) démagogiques ! Et je me permets de tenir ici ce discours parce que je sais avoir prochainement l'occasion d'interpeller directement Monsieur PARGNEAUX, que voilà prévenu s'il ne l'était déjà.

Parallèlement à cela, je n'incrimine pas le projet socialiste, ayant pour ma part l'honnêteté intellectuelle de saluer le travail effectué dans toute l'Europe par les militants socialistes de la plupart des pays, sinon tous, pour rédiger le manifeste disponible sur www.changerleurope.fr. Aucune autre famille politique n'a, à ma connaissance, fait de même. Peut-être les Verts. Je pense avoir une réponse dès ce soir ... ;-)

Ci-après viennent un article que j'ai publié hier à ce sujet, ainsi que quelques liens utiles à la compréhension de l'actualité ...

 

 


:: Commentaire préalable au scrutin du 7 juin ::

 

Je reprends dans ce texte la série de commentaires publiés sur mon statut Facebook du 10 avril.

 

Comme on aime bien se plaindre, en France, de tout ce qu'on n'a pas (et de ce que l'on a, d'ailleurs !), la contestation sera toujours inscrite dans les attitudes comme un réflexe ... et c'est souvent ceux qui en font le moins qui se plaignent le plus, souvent les mêmes qui font de tout et de n'importe quoi un "acquis social" mais qui, en même temps, ne comprennent pas la pertinence de fournir un revenu pour les mères au foyer ou qui exigent des bacs de recyclage mais à l'angle de la rue, devant chez le voisin, à cause du bruit des bouteilles ... (j'ai éprouvé ce genre de cas quand j'étais conseiller de quartier à Rouen).


Oui, la mentalité collective est empreinte dans une assez large mesure, d'une vacuité effarante, d'une superstition hayekienne ("Superstition : tout système où les individus imaginent qu'ils en savent plus qu'ils n'en connaissent en réalité" - Friedrich August von Hayek) et de sentiments parfois assez primaires …


Ca ne me ravit certes pas, mais ça me motive pour avancer et faire avancer sur une autre voie : la prise de responsabilité individuelle pour la prise de responsabilité collective.

Que le sentiment l'emporte souvent sur la réflexion, le cœur sur l'esprit, n'est pas, en soi, handicapant. Quand on sait aussi réfléchir et penser par soi-même ...

Paradoxalement, je crois que plus seule l'abstention (et les bulletins blancs) sont à même de manifester le mécontentement face à cette situation. Donc, plus il y aurait d'abstention, plus il y aurait d'électeurs "conscients" !? Je ne dis certes pas cela, car je crois qu'il y a tout de même des électeurs éclairés ! Mais je veux dire que je comprends parfaitement l'abstentionnisme et les bulletins blancs ! Je n'ai ni à les encourager ni à les pousser à aller voter pour l'une des listes candidates, quelle qu'elle soit.
Non, pour la première fois depuis quatorze années d'engagement politique, je ne vais pas m'efforcer de convaincre les abstentionnistes d'aller voter.

 

Mon message est différent :
VOTEZ OU NE VOTEZ PAS …
SI VOUS ALLEZ VOTEZ, VOTEZ POUR QUI VOUS VOULEZ …
MAIS QUE VOUS VOTIEZ OU NON, FAITES-LE POUR LES BONNES RAISONS !!!


Le scrutin parlementaire européen du 7 juin prochain répond à des enjeux européens, il n'est pas proposé un exercice de la démocraie européenne pour sanctionner tel ou tel gouvernement. Pour cela, il existe d'autres scrutins, et d'autres moyens comme, en France, la mobilisation du 1er mai prochain.

Rendez-vous dans la cour de récré le 1er mai ... ;-)

 

Rouen,

2009,le 10 avril

 

Stéphane-Emmanuel RAYNAUD de FITTE

 

http://tinyurl.com/eudebate2009-eu

 

http://tinyurl.com/eudebate2009ignasiguardans


http://tinyurl.com/disgovpraha09

http://www.changerleurope.fr

 

 

 

 








Publié dans Actualités politiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article