Ça sent bon la campagne … même quand ça fleure le fumier ici ou là !

Publié le par Stradefi

Ce billet n'est pas celui que j'avais prévu. Je l'intercale ici, à cause de la récente actualité.

Je vous livre ma réaction face aux propos de deux candidats dans l'eurocirconscription Nord-Ouest qui est celle dans laquelle je milite pour une Europe fédérale, et dans laquelle je suis électeur. Deux contextes différents, une interview du premier candidat sur un webzine d'excellente facture, et une conférence de presse de la seconde candidate, à laquelle j'ai participé ce soir, à Rouen.

ci-dessous : Alexander HAMILTON, l'un des Pères de la Constitution américaine, et de la pensée fédéraliste 

Réactions à l'interview du candidat socialiste

Sur « Le Taurillon » (lien #1 en fin d'article), que je vous invite à explorer, vous pouvez découvrir – si ce n'est déjà fait – l'interview accordée par Gilles PARGNEAUX, tête de liste socialiste dans l'eurocirconscription Nord-Ouest. Je réagis une fois de plus à ces propos, puisqu'ils semblent teintés de quelques nouveautés malheureuses … Je précise ne pas connaître ce monsieur et ne juger que ses propos. Je ne suis pas un pourfendeur quand je ne connais pas les gens ...

« Le désir d’Europe est important mais il existe également une sorte de désamour vis-à-vis de l’Union Européenne. L’élection du 7 juin est l’occasion d’inverser la tendance ». Plus loin, « Nous allons réaliser une campagne sur un programme européen, le Manifesto, élaboré conjointement par l’ensemble des socialistes européens au sein du PSE. Bien entendu, nous allons également répondre aux préoccupations locales des citoyens de la circonscription Nord-Ouest ». et « Sur l’obligation de faire une campagne sur des enjeux exclusivement européens, je précise que national et européen sont liés. Je défendrai le programme européen des socialistes mais m’adresserai aussi aux préoccupations locales des citoyens de la circonscription Nord-Ouest ».

Ce discours est contradictoire avec les propos de son auteur à Rouen, appelant les citoyens à sanctionner la politique intérieure française lors du scrutin du 7 juin. On passe là d'un discours de prise d'otages à un discours sentimentaliste … si ce n'est pas de la démagogie !

Quand les socialistes sont incapables de remplir leur rôle d'opposition républicaine, sauf par rapport au projet HADOPI (et encore !!), la seule alternative semble l'appel au vote-sanction ! Le Parlement tchèque, à mi-mandat de la Présidence du Conseil de l'Union Européenne, a réglé son linge sale en famille en votant une motion de censure pour pousser le Premier ministre à la démission, amusant sans doute leur très eurosceptique Président, au lieu d'appeler à un vote-sanction lors du scrutin parlementaire européen, dont les enjeux dépassent la sphère nationale.

« Le PSE propose d’augmenter le budget de l’Union Européenne à hauteur de 2% du PIB ». Il ne dit pas par quels moyens, mais vu qu'il dit plus loin : « Le PSE n’est pas un parti fédéraliste. Je suis pour une Union Européenne organisée avec le maintien des spécificités des États nation. Le fédéralisme est une Utopie. Il faut rester dans la réalité », on se doute que ce n'est pas par un impôt européen, ce qui serait une position fédéraliste !

Quant au schéma SOCIAL-ECONOMIE-ECOLOGIE du programme, c'est quand même du grand art « fourre-tout » ! Si la santé, la politique familiale, le logement, l'emploi, la TVA à 5,5 % dans la restauration, &c rentrent dans ce schéma, l'immigration, la diversité, la justice, les Droits de l'Homme, la Diplomatie et la Défense, l'exercice de la Démocratie, &c ne semble pas des priorités … La politique commerciale de l'UE est une politique communautaire, tandis que la politique énergétique est intergouvernementale. Le candidat socialiste ne dit pas comment serait menée la politique sociale selon les socialistes, ou la politique écologique globale. Méthode communautaire ou intergouvernementale ? Il ne parle pas de la cohésion entre les différents champs politiques européens. En revanche, on a compris qu'il rejette la solution fédéraliste. Donc, pas de subsidiarité ? Pas de proximité ? Pas d'implication citoyenne ? Laissons faire les Députés européens, eux qui ont tant de pouvoir face à la toute puissante Commission … On ne change pas le modèle actuel, semi-communautaire, semi-intergouvernemental, et on prétend « inverser la tendance » et vaincre « le désamour vis-à-vis de l'Union Européenne ». Le plus triste est que celui qui tient ces propos va être élu au Parlement européen … voici ce que cela m'évoque :


 


illustration : Rantaplan, d'après © Morris


Sortie de conférence de presse

Enfin, il y en a d'autres … Je participais en début de soirée à la conférence de presse de Marine LE PEN, ou j'avais trouvé le moyen de me faufiler. Là aussi, du grand art ! Plus éloquente que le candidat socialiste, elle pense créer la surprise en dénonçant « les 20 mensonges de l'arnaque européenne » (nous avons vu le document) diffusé à huit cent mille exemplaires dans les villes de moins de mille habitants de la circonscription, en plus du million et demi d'exemplaires du principal document argumentaire (vu aussi), et se sent capable de renforcer la représentation nationaliste face aux libéraux, au PPE-DE et au PSE. Tiens, j'y pense, les seuls qu'elle n'ait pas cités sont les écologistes. Ni l'extrême-gauche mais rien d'anormal à cela, puisque les extrêmes se rejoignent toujours.

Lorsque je l'ai interrogée sur son analyse de la crise politique tchèque, justement, elle est apparue nettement plus documentée que le candidat socialiste, globalement. Elle est tout de même tombée dans une contradiction, en parlant de la « préférence communautaire » annoncée et qui brille par son absence, tant sur les produits que sur l'emploi. Ainsi, il semblerait que selon le FN, plus l'étranger vient de loi, pire il est, et qu'un étranger européen vaut mieux qu'un étranger « extra-communautaire » … Comme quoi, chacun ses contradictions ! Moi, je suis bien partisan du droit à l'expérimentation et de la culture du résultat. Et j'assume ! Mais là, elle s'apprête à jouer à la roulette russe avec un barillet plein …

A propos de briller, elle était d'humeur poétique, soulignant que « l'Union Européenne brille de la lumière d'une étoile morte ». Mais sur le plan poujadiste, elle rejoint la liste des candidats démagogues dans cette circonscription, arguant que « l'on n'aime pas beaucoup les peuples, à Bruxelles ». Selon la candidate du FN, l'Union Européenne s'écroulera comme l'Union soviétique avant elle. J'ose dire qu'elle n'a pas tort, si l'exercice démocratique n'évolue pas positivement bientôt, si nous restons enfermés dans le prisme du compromis par addition du modèle communautaire et du modèle intergouvernemental (ou confédéral, si l'on veut) et si le Conseil Européen, composé des têtes exécutives des États membres, continue de partager (pour ne pas dire « diriger » …) le rôle du législateur avec le Parlement ...

Je vous invite à retrouver prochainement davantage d'informations sur les rencontres avec les candidats sur le délicieux blog de Laure (lien #2 en fin d'article) et sur celui où elle et moi, parmi d'autres amis blogueurs, contribuons sous la neutralité garantie par Paris-Normandie (lien #3A et #3B en fin d'article).


Maintenant ou jamais !

Dans un précédent billet (lien #4 en fin d'article), je disais, en substance : « votez ou ne votez pas, votez pour qui vous voulez mais votez pour les bonnes raisons, soit pour des enjeux européens et non pas pour sanctionner le Président de la République ou le Premier ministre et le Gouvernement ». Et puis je me suis dit que je préférais encore un abstentionnisme fort à un vote-sanction fort. Mais cette pensée ne me satisfaisait guère. Aujourd'hui, j'ajoute donc ceci : Votez, ou ne votez pas. Mais ne vous sentez autorisés à vous plaindre que si vous vous êtes rendus aux urnes, Citoyens ! Quitte à voter blanc, pour exprimer votre « non-choix » (qui reste un choix, quoi qu'on en dise). En clair, et vous me pardonnerez ces termes un peu brutaux, si vous vous opposez à cette Union, parlez maintenant ou taisez-vous à jamais !

Qui a dit que je ne prenais pas de gants !? J'en prends toujours … parfois, ce sont des gants de boxe ! Bienvenue sur le ring !

 


ci-dessus : drapeau fédéraliste européen

 

LIENS :

#1 | http://tinyurl.com/dhlnhw

#2 | http://laureleforestier.typepad.fr/

#3 | http://europeennes.blogs.paris-normandie.fr/
    
    et
http://tinyurl,com/djrnfq

#4 | http://tinyurl.com/da25sy

Publié dans Actualités politiques

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article